L'importance de l'interprétation de rêves

 

Il est important de faire interpréter les rêves dont on se souvient. 

En effet, un rêve qui vient à la conscience recèle une connaissance qui a besoin d'être intégrée de façon consciente.

 

Par contre, les rêves dont on ne se souvient pas sont ceux qui travaillent en nous à notre insu de façon naturelle. Il est donc naturel qu'ils restent à l'état inconscient. Sauf si la tendance à ne pas se souvenir se prolonge. Dans ce cas-là il peut être judicieux de poser une question à ses rêves en la notant dans un cahier que l'on pose à côté de son lit, avec la ferme intention de se souvenir au réveil. Mais comme de toutes bonnes choses ne pas abuser des questions. 

 

 

Voici un rêve fait au début d'un travail avec les rêves : la personne avait tellement hâte d'évoluer qu'elle s'efforçait tous les matins de se souvenir avec obstination de ses rêves. 

C'est ainsi qu'elle reçut le rêve suivant : 

 

"Trois étapes, trois croûtes à enlever, mais moi, à chaque fois, je les enlève à l'intérieur de la matrice, en les cassant avec mes doigts, c'est très intelligent, mais...." 

La croûte est ce qui protège quelque chose de tendre à l'intérieur, qu'il s'agisse de la croûte qui protège la mie de pain ou qu'il s'agisse d'une croûte qui protège une plaie qui autrement serait à vif. La croûte s'en va naturellement lorsqu'elle n'est plus nécessaire.

 

Là, la rêveuse agit de son propre chef sur un processus naturel pour le faire avancer plus vite. La matrice est ce qui se passe en elle, elle représente ce travail avec les rêves qui a besoin de lenteur et de maturation.

 

La rêveuse comprend qu'elle intervient de façon trop volontaire avec ses rêves, qu'elle pose trop de questions, veut savoir de quoi son intérieur est fait, ce qui casse le processus de maturation guérisseur à l'oeuvre en elle, qui demande à ce qu'on respecte des étapes : ressentir avec son corps, son coeur et son esprit.

 

En allant trop vite, elle se coupe de son ressenti, et l'enseignement du rêve n'a pas le temps de descendre dans l'expérience, elle reste trop intellectuelle, pas vraiment touchée. Tellement impatiente qu'elle blesse la matrice et qu'aucun changement ne peut advenir. 

 

Elle comprend que la véritable intelligence, c'est celle du rêve, qui prend son temps et en demande. Elle accepte alors d'abandonner l'idée de se souvenir absolument de tous ses rêves. 

Conclusion

 

Le rêve restaure la psyché, à condition de prendre celui-ci en considération et de mettre en pratique ce qu'il nous révèle. Sans obstination à vouloir se souvenir de tous, et sans passivité à ne se souvenir d'aucun.

 

C'est lorsque l'on vit coupé de son monde intérieur, accaparé par le monde extérieur et pressé de le rejoindre que l'on se souvient de peu de rêves, voire même d'aucuns. 

 

On avance avec nos handicaps, fragilités, vulnérabilités sans chercher à nous en débarrasser, mais en faisant confiance au pouvoir transformateur du rêve qui nous délivre de l'intérieur et nous permet de vivre en accord avec notre être profond, de façon unifiée, résolvant par là même les dilemmes qui nous déchirent et nous écartèlent. 

 

Le rêve nous aide à prendre des décisions judicieuses et à transformer nos attitutes ou modes de vie inadéquats afin de mener une existence plus équilibrée. 

Le rêve nous renseigne sur les besoins de notre corps, les causes et remèdes des maladies et éveille notre intuition.  

 

Cauchemars et rêves récurrents ne reviennent plus une fois le message d'alerte compris et intégré.

Les cauchemars des enfants révèlent ce qu'ils vivent, ce qui les bouleverse et dont ils ne peuvent parler. 

Ce qui montre l'urgence de s'intéresser à eux.  

 

Les rêves ne nous parlent pas du passé, ils nous donnent les armes pour nous affranchir du passé. 

 

Par exemple, si vous avez de la difficulté à exprimer vos sentiments, la vie vous resservira des occasions de craindre d'exprimer vos sentiments jusqu'à ce que vous soyez assez fort intérieurement pour affronter ce qui vous fait si peur dans le fait d'exprimer ceux-ci, et ce qui vous donnera cette force, ce sont les rêves qui nuit après nuit viendront vous soutenir pour le faire en vous montrant ce qui se passe lorsque vous ne le faites pas. Ils vous montreront ce qui se cache derrière cette peur. Et vous soutiendront inconditionnellement dans cette démarche pour la libération. 

 

Suite : étape 3 : la transformation grâce aux rêves : 

Etape 3 : la transformation grâce aux rêves
Etape 3 : la transformation grâce aux rêves
Retour à introduction aux rêves : Etape 1
Retour à introduction aux rêves : Etape 1

Lien blog Christiane Riedel
Lien blog Christiane Riedel
"Faites interpréter vos rêves", blog de l'Association
"Faites interpréter vos rêves", blog de l'Association