Questions-Réponses

Question : Comment me souvenir de mes rêves ? 

Réponse : Soit le rêve est là et vous n'avez rien d'autre à faire que le noter, soit le rêve disparaît, laissant une vague impression, une image, une ambiance ou rien du tout.

Notez tout de suite l'image, la vague impression, l'ambiance et laissez venir le reste avec l'esprit détendu et non crispé, non avec votre volonté, mais votre lâcher-prise, en laissant flotter votre esprit sur les traces ténues qu'a laissé le rêve. 

Et si vraiment rien ne vient, n'insistez pas, ne vous forcez pas, mais recommencez demain. 

C'est parce qu'on est trop proche de l'éveil et de la pensée logique que l'on laisse le rêve retourner à l'inconscient.

Il s'agit de s'abandonner en confiance à l'inconscient, accepter de lâcher, de céder devant l'inconnu. 

 

 Question : comment noter mon rêve ?

Réponse : Notez tout de suite les images qui vous reviennent, les actions, les détails qui vous ont frappé, dans l'ordre où vous vous en souvenez, ou dans le désordre si vous avez peur de perdre des détails, mais remettez en ordre assez vite. Autrement, vous ne saurez plus.

Avec parfois juste un mot pour vous souvenir, quand le rêve est long, mais sans trop réfléchir à la cohérence des images ou du scénario : il s'agit de noter au plus proche du rêve qui a sa logique propre et dont on ignore tout avant de l'avoir interprété.

C'est pourquoi il est important de noter les images et scénarios tels qu'ils sont. 

Si quelque chose est trop difficile à décrire, on peut faire un dessin, un schéma, trouver une comparaison.

S'il s'agit d'un paysage, on peut le qualifier ou noter ses impressions face à lui : froid, sauvage, désertique, grandiose.... L'essentiel est de noter le détail qui va permettre de se souvenir du rêve au moment de l'interprétation. 

Et au réveil, il est important de recopier le rêve en retrouvant l'ordre des différentes scènes, les détails saillants, les couleurs, les phrases prononcées, les impressions.

 

 

Question : si je rêve d'images abracadabrantes, ridicules, sans queue ni tête, cela est-il vraiment un rêve digne d'être interprété, ou juste une stupidité incohérente ? 

Réponse : toutes les images qui apparaissent la nuit lorsqu'on dort sont des rêves. Des rêves tout à fait pertinents, leur incohérence n'est qu'apparente. Franchement, regardez la langue française : lorsque vous dites : "je suis passé du coq à l'âne", y'a-t-il un coq, y'a-t-il un âne ? Non, il s'agit seulement d'une expression imagée ! Et qui fait sens ! Et qu'on interprète intérieurement spontanément. Les rêves font de même qui nous envoie des expressions de leur langage haut en couleurs qui sont là pour nous dire des choses importantes : à nous de les interpréter selon le contexte dont parle le rêve. C'est pourquoi il est important de noter ce qu'on a fait la veille du rêve.

Et cela montre que même notre langage courant a besoin d'interprétation pour être compréhensible par un étranger. Combien plus les rêves !  

 

Question : Et si j'ai fait un long rêve, mais que je ne me souvienne que de bribes qui me semblent malgré tout importantes, est-ce quand même possible d'interpréter ? 

Réponse : Oui, bien sûr : cela arrive souvent : on a rêvé, mais on ne se souvient que d'une partie, d'un détail, d'un mot, d'un personnage : oui, c'est ce dont nous nous souvenons qu'il est important d'interpréter.

C'est un peu comme la culture : c'est ce qu'il reste lorsqu'on a tout oublié. Et ce reste est précieux. 

 

Question : Et si je me souviens des détails mais que je trouve qu'ils sont trop nombreux, dois-je tout noter ?

Réponse : Oui, il est important de noter le rêve tel qu'on s'en souvient, car cela a un sens, et ce n'est pas à nous de juger ce qui est important et ce qui ne l'est pas. Il y a une différence entre l'oubli sincère et la négligence. 

Lorqu'il y a trop de détails, notez l'essentiel tout de suite au réveil, puis recopiez en ajoutant les détails, ou notez-les à part. C'est à dire notez ce qui vous rend capable de vous souvenir de ce rêve au moment de l'interprétation. 

Il faut savoir que la mémoire des rêves est très volatile : c'est pourquoi il est important de noter son rêve au réveil, si possible en restant au lit.

 

 

Question : qu'est- ce qui me dit que l'interprétation est juste ?

Réponse : c'est le sens intime qui le dit : une sensation de soulagement, de bien-être intérieur, d'intime conviction qui dit que l'interprétation est juste : et les vérifications que l'on fait en relation avec son quotidien après chaque questionnement des images du rêve. Enfin la pertinence du scénario qui met en scène le message du rêve. 

La base de l'interprétation procède d'une démarche scientifique : la technique de l'interview : l'interprète questionne le rêveur selon un protocole codifié pour comprendre à quoi se réfèrent les images du rêve en relation avec son quotidien, comprendre pourquoi le rêve envoie telle image à tel rêveur et pourquoi il use de tel scénario pour exprimer ce qui va faire sens pour le rêveur. Lui exprimer ce qu'il a à comprendre pour son évolution.

Le choix du scénario aussi dit quelque chose : il aide le rêveur à comprendre le message du rêve, que ce soit par la douceur, la fermeté, l'humour, le constat, la colère, .la sensation qui peut laisser sa marque longtemps après le rêve.

 

Question : les images qui viennent au cours de séances de relaxation comme la sophrologie par exemple, sont-elles de même nature que le rêve ?

Réponse : ces images proviennent de l'inconscient : elles semblent souvent plus simples à interpréter qu'un rêve,si bien que les relaxologues laissent l'interprétation au bon vouloir du patient, ce qui est dommage, car il n'est pas évident d'interpréter correctement tout ce qu'on reçoit. Ensuite, ce sont des images que l'on reçoit tout en étant conscient : il n'y a pas de réel lâcher-prise dans la dimension de l'inconscient, il n'est pas dit que ces images ne soient pas influencées par le conscient, ce qui expliquerait l'apparente facilité d'interprétation.

La différence du travail avec les rêves, c'est que dans la relaxation guidée, le patient paye pour voir des images qui ne sont pas interprétées, alors qu'avec le travail avec les rêves, les images sont gratuites, on paye seulement l'interprétation. 

 

Question : Faire interpréter un seul rêve suffit-il pour amener un changement dans sa vie ?

Réponse : Il y a parfois des rencontres capables de changer le cours d'une existence. Tout dépend du rêve et de l'état d'esprit dans lequel vous recevrez ce rêve : si vous êtes d'accord pour appliquer tout de suite ce que le rêve vous dit, oui, des changements se feront jour dans votre vie. Mais pour une réelle évolution, rien de tel qu'un travail suivi. 

 

Question : Si je décide après quelques rêves interprétés, de faire un travail suivi avec les rêves, devrais-je faire interpréter tous mes rêves ? 

Réponse : Si vous décidez de faire un travail suivi avec vos rêves, rien ne sert d'interpréter tous vos rêves, car vous seriez submergé de conseils et à moins d'avoir une fortune personnelle vous risqueriez vite d'être ruiné. Mieux vaut en effet appliquer peu de conseils mais s'y tenir que de vouloir tout faire à la fois. Lorsqu'une chose est importante, les rêves reviennent le dire et interpellent. 

 

 Pour en savoir plus sur comment noter ses rêves et s'en souvenir, cliquez sur l'image du blog de l'Association, tout en bas à droite, vous arriverez sur mon blog spécialement consacré aux rêves : il vous suffira alors d'entrer votre prénom et votre email dans le cadre bleu prévu à cet effet pour vous inscrire à la newsletter du blog et recevoir en cadeau le guide pour vous souvenir de vos rêves et les écrire. 

Un peu d'Histoire
Un peu d'Histoire
Monde intérieur
Monde intérieur
Conseils pratiques et consultations
Conseils pratiques et consultations
Rêves interprétés et quelques symboles
Rêves interprétés et quelques symboles

Lien blog Christiane Riedel
Lien blog Christiane Riedel
"Faites interpréter vos rêves", blog de l'Association
"Faites interpréter vos rêves", blog de l'Association